Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
16/06/2021 19:25

RÉGIONALES : «La formation, c'est la liberté», signale Marie-Guite Dufay

Ce jeudi 16 juin à Dijon, Marie-Guite Dufay a participé à une table-ronde sur les questions de formation et d'insertion professionnelles. La présidente sortante prône l'«accompagnement individuel» pour améliorer le retour à l'emploi des chômeurs.
La deuxième séquence de cette journée dijonnaise du jeudi 16 juin 2021 conduit Marie-Guite Dufay (PS) au sein d'AVS Communication, une PME dijonnaise qui croit en l'insertion professionnelle et qui dispose de vastes locaux permettant d'accueillir une réunion sur le thème de la formation en respectant les gestes barrière.

Face à la présidente sortante accompagnée de colistiers, des acteurs de la formation professionnelle et des témoins suivant actuellement un dispositif de Creativ, des Missions Locales ou encore de l'AFPA. Durant une heure, les échanges fusent sur les difficultés et les vertus de l'accompagnement pour améliorer l'employabilité.


«Mettre en place des formations correspondant aux métiers qui évoluent sans arrêt»


Alors qu'Océane Charret-Godard glisse des chiffres à l'oreille de la tête de liste, Marie-Guite Dufay débute son propos en soulignant que «la Région Auvergne-Rhône-Alpes consacre trois fois moins d'argent à la formation» que la Région Bourgogne-Franche-Comté.

La socialiste pose ainsi une pierre dans le jardin de son concurrent Gilles Platret qui manque rarement une occasion de faire référence à AURA dont le président sortant, Laurent Wauquiez, est membre des Républicains.

«Pour nous, c'est un sujet capital», poursuit Marie-Guite Dufay, «la formation est un rempart pour la vie. La formation, c'est la liberté. Il n'y a pas de liberté dans la vie si vous n'avez pas une formation qui soit vous fait accéder à l'emploi directement, soit vous aide à rebondir par rapport à des difficultés».

Mettant en avant son bilan, la présidente sortante rappelle avoir doublé en 2019 la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle et avoir tripler les aides au déplacement.

À présent, l'enjeu est de «mettre en place des formations correspondant aux métiers qui évoluent sans arrêt». Un enjeu partagé notamment par le MEDEF Bourgogne-Franche-Comté qui en avait fait une thématique lors de l'audition de Marie-Guite Dufay sur les questions économiques (lire notre article).

«Le financement de parcours très individualisés»


En marge de la table-ronde, parmi les propositions de campagne sur la formation (lire le communiqué), Marie-Guite Dufay insiste sur le fait de «renforcer encore tous les dispositifs qu'on a pu mettre en place». L'objectif est d'augmenter de 70.000 à 100.000 demandeurs d'emploi formés sur la mandature.

«Le quantité, ce n'est pas suffisant», signale la candidate, «il faut vraiment avoir à l'esprit le qualitatif. Ça passe par beaucoup d'accompagnement individuel pour que ce qui sont le plus en difficulté, ceux qui sont en panne, ceux qui ont besoin d'être accompagnés le soient de façon personnalisée».

«Il faut travailler sur une pédagogique qui insiste sur l'accompagnement personnel, sur le lien avec l'entreprise – trouver des stages en entreprise – et il est important que nous veillions bien à ce que les organismes de formation qui accueillent des demandeurs d'emploi soient en lien opérationnels avec le monde professionnel pour que les demandeurs d'emploi puissent avancer», développe la socialiste.

«On a comme projet de renforcer les formations qui s'adressent à des jeunes qui ont décroché, qui sont sortis du système scolaire, qui sont rétifs à apprendre», annonce Marie-Guite Dufay. Il s'agirait de «leur redonner le goût d'apprendre par des écoles alternatives comme l’École de la Deuxième chance ou l’École de Production» et d'augmenter le nombre de ces écoles. Pour Marie-Guite Dufay, la clé est du côté du «financement de parcours très individualisés».

Jean-Christophe Tardivon

AVS Communication revendique «un engagement dans l'emploi au quotidien»


«La Cité de la Gastronomie est le plus gros chantier de France dans une région», constate Marie-Guite Dufay


Marie-Guite Dufay et François Rebsamen appellent les Dijonnais à se mobiliser pour «la victoire de la gauche»


























Infos-dijon.com - Mentions légales