Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
21/09/2021 18:57

SANTÉ : L'entreprise innovante BioSerenity implantera un centre de recherche et développement à Dijon

BioSerenity noue un partenariat stratégique avec Readaptic, ce qui s'accompagne de la création du Groupement d'Intérêt Scientifique Starter. BioSerenity compte créer une vingtaine d'emplois à Dijon d'ici 2023.
Communiqué de Dijon Métropole du 21 septembre 2021 :

CRÉATION DU GIS STARTER & IMPLANTATION DE BIOSERENITY À DIJON UN PARTENARIAT STRATÉGIQUE ENTRE BIOSERENITY ET LES ACTEURS SCIENTIFIQUES DE READAPTIC POUR INNOVER EN RÉÉDUCATION ET SANTE NUMÉRIQUE

BioSerenity a décidé d’implanter un centre R&D et Service à Dijon afin de collaborer avec les équipes de la direction scientifique de ReadapTIC (*).

Cette collaboration poursuit l’ambition de relever certains des défis scientifiques, médicaux, organisationnels et technologiques du futur pour la Rééducation de la fonction cognitivo-motrice, un des domaines d’excellence du Technopole SANTENOV, créé le 26 mai 2021.


Ce partenariat stratégique se concrétise par la création du Groupement d’Intérêt Scientifique qui s’inscrit dans le domaine de la médecine territoriale centrée patient, associant instrumentation médicale, traitement de la donnée et médecine pour développer de nouvelles approches innovantes liées aux parcours de soins personnalisés et à la Médecine dite 5P (préventive, personnalisée, prédictive, participative et basée sur les preuves), attendue par les patients du monde entier et de laquelle le Gouvernement français fait une priorité.

Ce GIS dénommé « STARTER » pour StraTégies innovantes et intelligence Artificielle pour la Rééducation de la foncTion motrice et la présERvation de l’autonomie est animé par la SATT Sayens qui assure l’interface entre les 4 partenaires industriels et académiques impliqués :
- L’entreprise BioSerenity
- La Plateforme d’Investigation Technologique inclue au sein du Centre d’Investigation Clinique du CHU Dijon Bourgogne, labélisée par l’INSERM,
- Le laboratoire de recherche CAPS (Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice) de l’université de Bourgogne et l’INSERM,
- Le laboratoire CIAD (Connaissance et Intelligence Artificielle Distribuées) de l’université de Bourgogne et de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard.

Le GIS STARTER en résumé, c’est :
- Un regroupement unique de compétences publiques et privées transdisciplinaires académiques et hospitalo-universitaires représentant un réseau d’une vingtaine de personnes issues de différentes spécialités (médecine physique et de rééducation, neurosciences, robotique et sciences cognitives, rhumatologie, cardiologie, kinésithérapie, sciences de l’ingénieur en électronique embarquée et traitement du signal, et sciences de la data et de l’IA, etc.).
- Des partenaires qui collaborent d’ores et déjà sur plusieurs projets ambitieux concernant la rééducation neurologique post-AVC, l’interaction homme/robot, le suivi connecté de patients à distance par intelligence Artificielle.
- La Healthtech BioSerenity qui implante à Dijon un centre de R&D et Service avec la création d’une vingtaine d’emplois d’ici fin 2023 afin de soutenir les activités recherche du GIS et déployer ses services innovants en santé numérique auprès des professionnels de santé et hôpitaux de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Le GIS STARTER avec l’implantation de BioSerenity sur Dijon permettra le développement de nouveaux parcours en rééducation pour des aires pathologiques prioritaires : en effet, 5% de la population mondiale sont directement concernés part des incapacités post-traumatiques, ou liées à des maladies chroniques, ou des maladies infectieuses comme la Covid19, etc.

L’objectif est d’améliorer la prise en charge des patients via les technologies numériques pour les rendre plus fonctionnelles, personnalisées, préventives et participatives.

(*) ReadapTIC :
ReadapTIC est un nouveau modèle de prise en charge de la rééducation des patients basé sur la personnalisation du parcours de soins. Les professionnels de santé s’appuieront sur les innovations technologiques et tireront profit d’un lien fort avec la recherche afin d’offrir aux patients les soins les plus adaptés pour permettre son retour à domicile. Ce projet prendra corps dans un bâtiment intelligent et respectueux de l’environnement.

VERBATIMS :
- François Rebsamen, Président de Dijon métropole : « Cette implantation de BioSerenity à Dijon et la création du GIS STARTER sont des résultats concrets du partenariat engagé depuis 2018 avec le CHU Dijon-Bourgogne pour soutenir ReadapTIC au titre du contrat métropolitain et du Technopole SANTENOV afin d’en faire un facteur d’attractivité en Recherche et Innovation. Pendant l’année 2020, Dijon Métropole a ainsi mobilisé ses services et son agence pour détecter et qualifier les attentes de l’entreprise BioSerenity, puis engager les démarches d’intermédiation et d’émergence de projets d’innovation avec le soutien de la direction générale du CHU Dijon-Bourgogne en lien avec la direction scientifique de ReadapTIC incluant l’université de Bourgogne et le Pr Jean-Pierre Didier à l’origine du concept. »

- Marc Frouin, Directeur général de BioSerenity : « Ce projet ambitieux nous intéresse par son potentiel d’applications innovantes de nos savoir-faire en instrumentation médicale et traitement de la donnée de santé pour développer des parcours novateurs en soins de suite et de rééducation de patients de l’hôpital jusqu’au domicile. Au-delà des défis technologiques et médicaux à relever sur les axes de recherche propres à ReadapTIC, notre souhait est aussi de pouvoir déployer à terme des solutions innovantes de type compagnons numériques pour répondre à la fois aux besoins en région mais aussi à l’exportation en France et à l’international des savoir-faire co-développés sur Dijon. »

- Nadiège Baille, Directrice générale du CHU Dijon-Bourgogne : « Le GIS permet de structurer la démarche d’équipes venant d’horizons différents, en restant agile. L’objectif est de disposer d’un cadre permettant de déployer différents projets sur une thématique commune : la rééducation de demain. Le GIS STARTER s’inscrit dans le projet Readaptic du CHU Dijon Bourgogne qui est un axe fort du développement de notre établissement. »

- Vincent Thomas, Président de l’université de Bourgogne : « La création du GIS STARTER est un exemple concret de ce que nous pouvons réaliser ensemble, entreprises, collectivités, acteurs publics de la santé, du transfert et de l’enseignement supérieur et de la recherche, quand nous œuvrons en nous appuyant sur nos spécificités et nos compétences propres. Je me réjouis de cette création et de la dynamique engagée pour relever les défis qui touchent à la rééducation et à la préservation de l’autonomie. Ce partenariat est enfin le reflet de l’importance que nous accordons au développement de collaborations tant dans nos missions de recherche et d’innovation que dans celles de formation des étudiants comme en témoigne, par exemple, l’ouverture cette année d’un Master 2 « Health-AI » à destination à la fois des étudiants en informatique et des étudiants en santé ».

- Gilles Bloch, Président-directeur général de l’INSERM : « L’Inserm, unique organisme de recherche publique national entièrement dédié à la santé humaine, joue un rôle moteur de la recherche médicale, depuis les approches les plus  fondamentales, jusqu’à la recherche clinique et sur la santé des populations. Le projet ReadapTIC en est l’illustration. La structuration à travers le Groupement d’Intérêt Scientifique STARTER renforcera les liens entre les différents partenaires du projet, au bénéfice des patients mais également du développement économique et industriel sur le territoire. »

- Catherine Guillemin, Présidente de la SATT SAYENS : « Nous nous réjouissons aux côtés de nos actionnaires, l’université de Bourgogne et l’Inserm, et de nos partenaires, le CHU de Dijon et la Métropole de Dijon de la concrétisation de ce partenariat qui vient renforcer nos collaborations historiques avec BioSerenity. Notre active contribution dans la définition et mise en place du Groupement d’Intérêt Scientifique STARTER s’inscrit dans notre ambition de soutenir, une recherche collaborative de premier plan génératrice d’innovations au bénéfice du développement des entreprises et start-up du (et sur) le territoire »

- Marc Maynadié, Président du Technopôle SANTENOV : « La création de ce nouveau GIS STARTER, qui construit la collaboration entre "Readaptic" et "BioSerenity", est un des exemples de ce que doit réaliser le Technopole SANTENOV pour accompagner les projets innovants en santé sur le territoire de la Métropole. Il permet à des équipes universitaires et des entreprises technologiques de travailler ensemble pour construire des outils de plus en plus performants au service du patient et de sa prise en charge ».

À PROPOS DE BIOSERENITY :
- Fondée en 2014, BioSerenity est une jeune entreprise innovante de santé numérique, membre du Next40 de la French Tech (**). Son activité consiste au développement de dispositifs médicaux connectés innovants à des fins de diagnostic, de prise en charge et de suivi de patients atteints de pathologies chroniques. Aujourd’hui, présente sur 3 continents  différents (en France, aux Etats-Unis et en Chine), BioSerenity réunit plus de 650 employés, travaille avec plus de 10 000 professionnels de santé et aura permis de diagnostiquer plus de 100 000 patients en 2020.
(**) Next40 : classement des entreprises les plus dynamiques et prometteuses de France.

À PROPOS DU CHU DIJON-BOURGOGNE :
- Le CHU Dijon Bourgogne est le premier établissement public de santé de Bourgogne. Avec ses 1764 lits et places, le CHU Dijon Bourgogne s’inscrit dans une démarche continue de progrès, centré sur la prise en charge du patient. Premier employeur de Côte d’Or avec plus de 8 000 agents, le CHU Dijon Bourgogne répond à tous les besoins de santé de la population de l’agglomération mais aussi de la région Bourgogne et au-delà. Etablissement universitaire, il accueille des étudiants en formation et a pour mission de développer des programmes de recherche, en lien avec les établissements du Grand Campus (université de Bourgogne, INRAE, AgroSup Dijon, etc.). L’un des axes de recherche du CHU s’articule autour de la Réadaptation et technologies innovantes en santé.

À PROPOS DE L’UNIVERSITE DE BOURGOGNE :
- L’université de Bourgogne compte 35 000 étudiants sur 6 campus : Auxerre, Chalon-sur-Saône, Dijon, Le Creusot, Mâcon et Nevers. Elle propose des formations dans toutes les disciplines. Université européenne, l'uB fait partie des meilleures universités au monde selon le classement de Shanghai. L'université de Bourgogne compte 32 unités de recherche labellisées dont 13 sont des Unités Mixtes de Recherche (UMR) avec des grands organismes de recherche (INRA, INSERM, CNRS, CEA). L’uB est dotée d'un "Espace entreprises", dédié aux relations entre l’université et le monde socio-économique, conçu comme un point d’entrée pluridisciplinaire pour simplifier les modalités de collaboration.

À PROPOS DE L’INSERM :
- Créé en 1964, l’Inserm est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle du ministère de la Santé et du ministère de la Recherche. Dédié à la recherche biologique, médicale et à la santé humaine, il se positionne sur l’ensemble du parcours allant du laboratoire de recherche au lit du patient. Sur la scène internationale, il est le partenaire des plus grandes institutions engagées dans les défis et progrès scientifiques de ces domaines. Fort de ses 14000 chercheurs, ingénieurs, techniciens, gestionnaires, hospitalo-universitaires, post-doctorants, l’Inserm est présent sur le territoire national et à l’international à travers ses unités de recherche et les Centres d’investigation clinique, en proposant une démarche de coconstruction de site avec l’ensemble des partenaires de l'enseignement supérieur et de la recherche.

À PROPOS DE LA SATT SAYENS :
- La Société d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT), Sayens fait émerger les résultats scientifiques prometteurs, les transforme en innovations qui répondent aux besoins des entreprises et du marché, sources de croissance et de création d’emplois.
Engagée aux côtés des chercheurs et des entreprises pour faire de la science le futur de l’innovation, SAYENS a accès aux compétences de 6500 chercheurs, 4000 doctorants issus des 140 laboratoires de la recherche publique répartis sur les régions Grand Est (Lorraine et Sud Champagne Ardenne - Troyes) et Bourgogne-Franche-Comté.
www.sayens.fr - @SATT_SAYENS
Actionnaires : AgroSup Dijon, Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et Microtechniques - ENSMM, Université de Franche-Comté, Université de Lorraine, Université de Bourgogne, Université de Technologie Belfort-Montbéliard, Université de Technologies de Troyes, CNRS, INSERM, État opéré par Bpifrance.

PRÉSENTATION DES ÉQUIPES SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES DU GIS STARTER :
- BioSerenity :
- Dr Nicolas Jurado
- Dr Umar Saleem
- Dr Elodie Garrec
- Membres de la Direction scientifique de ReadapTIC (**) et équipes des laboratoires associés :
- PIT CHU et CIC du CHU Dijon-Bourgogne
- Pr Paul Ornetti (**)
- Pr Christine Binquet
- Pr Marc Bardou
- Dr Davy Laroche
- Dr Mathieu Gueugnon
- Laboratoire CAPS INSERM 1093
- Pr Charalambos Papaxanthis (**)
- Dr CNRS Peter Ford Dominey
- Pr Alain Martin
- Dr Jérémie Gaveau
- Laboratoire CIAD
- Pr Christophe Nicolle (**)
- Dr Aurélie Bertaux


Infos-dijon.com - Mentions légales