Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
20/10/2021 11:56

SANTÉ : La Bourgogne est particulièrement touchée par la maladie de Parkinson

Les Rencontres France Parkinson en Côte-d'Or auront lieu ce vendredi 22 octobre à Talant. L’occasion de faire le point sur cette maladie mal connue avec Christian Billaut responsable du Comité régional France Parkinson
Le rendez-vous annuel des Rencontres France Parkinson organisées dans toute la France par les comités de l’association, fédérant les malades, proches et professionnels de santé se tiendra, pour la Côte-d’Or ce vendredi  22 octobre à Talant. Objectif : rompre l’isolement des personnes touchées par la maladie de Parkinson, de leur apporter de l’information, des conseils et du soutien pour améliorer leur quotidien. (Lire ICI)

 

La Maladie

 
La maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative caractérisée par la destruction d'une population spécifique de neurones : les neurones à dopamine de la substance noire du cerveau. Ces neurones sont impliqués dans le contrôle des mouvements. Les causes exactes sont inconnues, mais plusieurs facteurs favorisent la dégénérescence des neurones. Il est en effet généralement admis qu'une interaction entre des prédispositions génétiques et des facteurs environnementaux entraîne la maladie de Parkinson.
 

Les facteurs favorisant la dégénérescence des neurones

 
«Ce n’est pas une maladie de personnes âgées» nous annonce d’emblée Christian Billaut responsable du Comité Côte-d’Or France Parkinson, et de poursuivre «20% des malades ont de moins de 50 ans et la moyenne nationale de malades se situe 58 ans. Concernant les facteurs favorisant la dégénérescence des neurones, les problèmes d’environnement sont très conséquent pour cette maladie surtout si on a des neurones dopaminergiques plus sensibles ou plus fragiles que d’autres. Tous ce qui est pesticides, herbicides  fongicides  sont des éléments aggravant. D’ailleurs toutes les entreprises qui fournissent ces produits prennent de plus en plus de précautions. Pour limiter l’effet volatile, ces produits sont fabriqués sous forme de gel ou de granulés» 
 

La Bourgogne très touchée par la maladie de Parkinson

 
«La Bourgogne, qui est une zone viticole et agricole, fait donc partie des régions très touchée par la maladie de Parkinson. 6 500 malades sont pris en charge par les assurances sociales. En Côte-d’Or, près de 2 000 personnes sont concernées par cette maladie. Et le nombre de malades est en augmentation constante chaque année. Les prévisionnistes estiment qu’en 2040, en France, nous aurons doublé le chiffre actuel qui est de 207 000 personnes malades. Enfin si Parkinson touche plus les hommes que les femmes, en Bourgogne c’est l’inverse sans raison très précise»
 

Une évolution de la maladie différente

 
«Tout d’abord, le tremblement n’est pas le principal symptôme. Seuls 60 % des malades sont concernés, et ce n’est pas le plus handicapant.  Les malades ont souvent des difficultés à se déplacer. Ils peuvent commencer à prendre appuis sur une canne, puis un déambulateur jusqu’au fauteuil roulant. Les membres supérieures peuvent aussi perdent en force musculaire. Il y a aussi les troubles de la parole, de la déglutition, de la digestion, du sommeil. Et puis souvent le malade peut être touché par l’apathie qui est une perte de la motivation souvent mal comprise par l’entourage. Il faut savoir aussi que le malade ne perd pas la mémoire mais mettra un peu plus de temps à la retrouver, d’où l’intérêt de bien le laisser prendre son temps quand vous converser avec lui»
 

Les aidants  trop longtemps oubliés

 
«Ils ont un rôle essentiel dans la prise en charge des malades. Ils sont souvent des conjoints, des enfants ou un voisin. Ça peut aller à aider les patients à se lever d’une chaise, à marcher, jusqu’à faire la toilette et leur donner à manger. Du coup l’aidant va perdre toute son indépendance parce que le malade pourra de moins en moins rester seul. L’association en Côte-d’Or organise d’ailleurs des formations  pour les aidants avec cinq modules de 3 heures»

Les avancées de la recherche

 
«On ne guérit pas de Parkinson. On peut repousser les symptômes aggravants. Mais les traitements sont, à ce jour, efficace pendant 8 à 10 ans. Ensuite, il faut entrer dans un autre système de soin comme l’apomorphine, ou encore les neurostimulations intracrâniennes ou on installe des électrodes  au niveau cérébrale reliées à un pacemaker qui permet d’améliorer le contrôle des gestes. Mais cette dernière solution se fait sous certaines conditions notamment avec une limite d’âge, l’intervention étant très lourde» 
 

Une collaboration mondiale

 
«L’association France Parkinson verse chaque année plusieurs millions d’euros pour la recherche. Il y a de plus en plus de centres de recherche d’autant que cette maladie est un phénomène mondial.  Du coup il y a une correspondance entre tous les pays permettant de faire avancer encore plus la recherche. Actuellement  les chercheurs travaillent sur un traitement dit continu pour remplacer celui qui actuellement n’a d’effet que quelques heures»

                                                                                                                                                                            Norbert Banchet
 
 
Les Rencontres France Parkinson dans le département de la Côte-d'Or auront lieu ce vendredi 22 octobre à Talant, de 14H30 à 17H30 salle Edmond Michelet  (Programme complet ICI)

Le site :  https://www.franceparkinson.fr/


                                            Christian Billaut responsable du Comité Côte-d’Or France Parkinson




Infos-dijon.com - Mentions légales