Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
21/06/2022 19:47

SANTÉ : La pédagogie par simulation s’impose au CHU Dijon Bourgogne

Au sein du centre hospitalier universitaire, les nouveaux locaux du centre de simulation en santé, dont la surface est triplée, ont été inaugurés le 15 juin dernier.
Le centre de simulation en santé du CHU Dijon Bourgogne a déménagé de quelques mètres, mais il se trouve depuis quelques semaines dans des locaux plus fonctionnels que ceux de la rue Paul-Gaffarel. Du côté du boulevard Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, le centre se situe désormais dans le bâtiment de médecine B2, propriété de l’université de Bourgogne.

Mercredi 15 juin 2022, Nadiège Baille, directrice générale de l’établissement de santé, a insisté sur une installation symbolique, permettant concrètement d’augmenter considérablement la capacité de formations initiale et continue.


«Améliorer l’intelligence collective par un apprentissage actif et adapté»


Le leitmotiv «Plus jamais la première fois sur le patient !» s’est concrétisé il y a dix ans et a été réaffirmé lors de l’inauguration des nouveaux locaux. Selon Nadiège Baille, le déménagement est légitime car «le concept a montré sa pertinence dans la formation médicale et paramédicale. Il s’agit d’immerger l’apprenant dans un cadre réaliste et d’améliorer l’intelligence collective par un apprentissage actif et adapté».

Selon des chiffres du bilan d’activité livrés par le CHU Dijon Bourgogne, en 2021, 1.500 apprenants ont été accueillis et 400 sessions ont été organisées dans les spécialités de la pédiatrie, médecine d’urgence, anesthésie-réanimation, obstétrique, échographie et chirurgie digestive. Sur les 1.500 apprenants, 900 étudiants ont été accueillis en formation initiale, 450 personnels paramédicaux et 50 médecins l’ont été en formation continue.

Service du CHU Dijon Bourgogne, le centre de simulation en santé, autrement dit son personnel mais aussi le matériel et mobilier pédagogique, est financé par l’établissement de santé conjointement avec le Centre Georges-François Leclerc.
La formation continue des professionnels de santé est financée par les plans de formation des établissements de santé, des centres hospitaliers de la région pouvant profiter du dispositif dans le cadre du GHT 21-52.

Pour les étudiants paramédicaux, en formation initiale ou en formation continue, du campus paramédical du CHU, une convention annuelle leur permet de bénéficier des outils. Quant aux internes de médecine, c’est le CHU qui finance leur formation en simulation.

1.000 m2 dédiés aux simulations numérique et pleine échelle


La simulation, c’est selon le professeur Marc Maynadié, doyen des facultés de l’UFR des Sciences de santé, «une nouvelle façon d’enseigner mais qui n’en est qu’à son adolescence». Pour le professeur Emmanuel Simon, chef du pôle de gynécologie-obstétrique et biologie de la reproduction, elle permet notamment de réduire les risques vitaux vis-à-vis des patients et le centre du CHU Dijon Bourgogne a les atouts pour monter en puissance dans ce domaine. L’alliance entre le numérique et l’intelligence artificielle a été prônée en ce sens par le professeur.

Les locaux de 1.000 m2 ont ensuite été visités par les professionnels de santé et élus conviés, notamment du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Le centre de simulation se déploie sur deux niveaux. Les cinq salles de simulation numérique donnent la possibilité de s’exercer au massage cardiaque sur nouveau-né, à l’échographie cardiaque, mais aussi à la fibroscopie pulmonaire et digestive, la célioscopie, l’endovasculaire.

«Selon les études, il est retenu 20% d’un cours magistral et 80% d’un exercice pratique», a noté le docteur Ninon Ternoy, pédiatre formatrice et coordinatrice médicale du centre de simulation. En expliquant : «L’intérêt est aussi de voir comment les apprenants travaillent en équipe, comment ils s’organisent, comment le leadership se prend. La communication est le nerf de la guerre de la prise en charge de chaque patient car les professionnels connaissent les gestes». Ils peuvent les répéter via la simulation numérique.

Les trois salles de simulation pleine échelle avec débriefing ont cet objectif-là : passer des manipulations à la gestion de crise en équipe, dans des mises en situation pour coller au plus près du réel. Une salle de TP et une salle de biologie s’ajoutent au dispositif.

L’équipe pédagogique est composée principalement de quatre médecins et une puéricultrice formateurs, pouvant être épaulés par des diplômés en pédagogie par simulation.

L’installation dans les nouveaux locaux n’occasionnera pas à court terme d’investissements dans de nouveaux matériels, l’idée étant de pouvoir accueillir davantage d’apprenants. Hors CHU également, tout professionnel en formation initial ou continue peut solliciter le centre.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier


















Infos-dijon.com - Mentions légales