Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
02/04/2021 11:47

SOLIDARITÉ : «Opération précarité étudiante» grâce aux experts-comptables

Une distribution de colis alimentaires et de produits de première nécessité destinée aux étudiants s'est déroulée ce jeudi 1er avril au centre-ville de Dijon. Financée par le mécénat de l'ordre des experts-comptables de Bourgogne-Franche-Comté, l'action sera dupliquée dans d'autres départements de la région.
Les experts-comptables sont sensibles à la situations des jeunes et en particulier des étudiants n'ayant plus accès aux jobs habituels. «C'est un constat citoyen : c'est nos jeunes, c'est nos salariés de demain, c'est l'avenir et c'est notre territoire», explique Éric Corret, président de l'ordre des experts-comptables de Bourgogne-Franche-Comté.

Sous le nom de code «Opération précarité étudiante», l'ordre a donc lancé une première collecte de fonds auprès des experts-comptables des quatre départements bourguignons.

«L'appel à la générosité a formidablement bien fonctionné», souligne Éric Corret ajoutant que «tout de suite les experts-comptables se sont mobilisés avec leurs salariés dans les cabinets qui ont fait des cagnottes et auprès de leurs clients, ça a été un élan de solidarité spontané». En deux semaines, 12.000 euros de mécénat ont été collectés.

Des colis valant 50 euros


Pour cette distribution du jeudi 1er avril 2021, l'ordre a établi un partenariat avec le Secours Populaire Français, avec la Fédération étudiante de Bourgogne inter-associative (Febia, rattachée à la Fage) et avec l'épicerie sociale Epi'Campus, qui pour organiser la logistique, qui pour assurer le lien avec les étudiants de l'université de Bourgogne.

En contrepartie d'un euro, chaque étudiant s'est vu remettre deux sacs remplis de produits alimentaires secs et frais, des produits d'entretien et des produits d'hygiène. La valeur marchande est estimée à 50 euros par bénéficiaire. Au long de la journée, selon des plages horaires définies à l'avance, 240 étudiants ont reçu leurs sacs.

En plus de l'intervention de la Febia et d'Epi'Campus sur le campus dijonnais, l'ordre des experts-comptables est entré directement en contact avec des étudiants du lycée Saint-Bénigne, du lycée le Castel et de BSB.

Le Delirium Café de la place du Bareuzai a été retenu pour sa position centrale et pour assurer également une visibilité à un établissement fermé qui, habituellement, reçoit de nombreux jeunes. «Il ne faut pas que l'on oublie notre centre-ville, qui souffre par le temps qui courent», alerte Éric Corret.

Du côté du Secours Populaire, devant l'augmentation du nombre d'étudiants fréquentant l'association humanitaire, les dons restent les bienvenus ainsi que le signale David Lebugle, secrétaire général de la fédération de Côte-d'Or du Secours Populaire Français.

Se faire connaître auprès de nouveaux bénéficiaires


«On est sur une action ponctuelle mais ça a permis de pouvoir faire beaucoup de communication autour et de permettre à de nouveaux étudiants qui ne connaissaient pas encore notre initiative de pouvoir en bénéficier. Les étudiants ne sont pas encore au courant de ce qui peut exister pour eux», explique Quentin Genelot, étudiant en droit et sciences politiques, président de la Febia.

L'association estime à 800 les étudiants en situation de précarité actuellement présents sur le campus dijonnais tandis qu'elle compte 300 inscrits à ce jour à son épicerie solidaire.

Un futur bureau du Secours Populaire sur le campus


«En novembre, la gouvernance a mis en place une commission solidarité à l'université de Bourgogne pour fédérer toutes les actions de solidarité. Plusieurs groupes vont travailler sur le logement, l'alimentation, la précarité menstruelle, la précarité numérique, le financement et les ressources humaines», explique Vanessa David-Vaizant, chargée de mission solidarité, campus inclusif, action sociale et handicap à l'université de Bourgogne. La commission solidarité a permis le rapprochement des quatre structures débouchant sur l'action de ce jour.

Un partenariat plus développé est en cours d'élaboration avec le Secours Populaire qui aura prochainement un bureau sur le campus dijonnais. «On a des jeunes qui sont en forte précarité qui ne sont pas du tout au courant de ce qui existe», constate malheureusement  Vanessa David-Vaizant malgré la communication interne de l'université en interne et les relais via les médias sociaux.

«L'idée est de rassembler pour diffuser l'information pour que ces jeunes n'aient qu'à penser à leurs examens, qu'à étudier et pas se demander s'ils auront de quoi manger ou un toit sur la tête le soir», indique la chargée de mission.

Duplication de l'action


L'ordre des experts-comptables de Bourgogne-Franche-Comté prévoit de renouveler une opération similaire à Besançon dans la dernière semaine d'avril. De plus, une action spécifique sera menée prochainement au lycée Mathias à Chalon-sur-Saône.

Par la suite, en fonction de demandes locales dans les différents département de la région, de nouvelles distributions pourraient avoir lieu avec le soutien des experts-comptables.

Jean-Christophe Tardivon

























Infos-dijon.com - Mentions légales