Recherche
> Vie locale > Vie locale
12/06/2020 20:21

TOURISME : Innovations à foison pour Destination Dijon

L'office de tourisme de Dijon Métropole innove. Sa présidente Sladana Zivkovic présente en avant-première les nouveaux produits touristiques pour cet été. Sont renforcés l'accompagnement des familles et la découverte des vins de Bourgogne.
Les sites de l'office de tourisme métropolitain ont rouvert dès le 11 mai, «on est très heureux de pouvoir reprendre » signale Sladana Zivkovic la présidente de l'office de tourisme de Dijon Métropole, l'EPIC Destination Dijon. Bien sûr, des mesures sanitaires ont été mises en place : port du masque, installation de séparations en Plexiglass, marquages au sol à l'intérieur comme à l'extérieur des points d'accueils.

À l'approche de la saison estivale, l'ensemble de l'effectif de l'office de tourisme est de nouveau mobilisé avec 27 équivalents temps plein. Même les renforts habituels répondent à l'appel avec quatre saisonniers.

Retrouver la confiance des visiteurs


Les visites guidées ont redémarré. Une modification importante concerne la jauge des groupes : pas plus de dix personnes dans l'immédiat. Une mesure qui évoluera en fonction au gré des décisions gouvernementales. Destination Dijon souhaite que «la confiance s'instaure » afin de favoriser le retour des touristes vers les sites patrimoniaux, les restaurants ou encore les commerces.

La proximité sera un des mots-clés de la saison estivale 2020. Que ce soit le tourisme de proximité avec la vue de Bourguignons et de Francs-Comtois ou bien la relation de proximité avec les différents acteurs qui accueillent les visiteurs. Destination Dijon invite «à prendre le temps de redécouvrir sa région », un des mots d'ordre partagé par Bourgogne-Franche-Comté Tourisme (lire notre article).

Le retour des Belges, Allemands, Luxembourgeois et Suisses sera lié à l'ouverture des frontières selon l'évolution de l'épidémie et les choix de chaque gouvernement. Le cas des Anglais étant lié aux éventuelles modification diplomatique des mesures de quarantaine imposées de part et d'autre de la Manche.

«Des espaces qui permettent des visites en toute sérénité»


Secteur sauvegardé piétionisé, montée de la tour Philippe le Bon, grandes salles du Musée des Beaux-arts métamorphosé, nef imposante de la cathédrale Saint-Bénigne, jardin Darcy emblématique de l'évolution de la ville après la guerre de 1870... les sites pour évoluer sans être confronté à la foule sont nombreux à Dijon (voir notre reportage sur la réouverture du Musée des Beaux-arts). «Des espaces qui permettent des visites en toute sérénité à pied ou à vélo » souligne Sladana Zivkovic.

C'est pourquoi les montées au sommet de la tour qui surplombe le palais des ducs et des états de Bourgogne font parties des visites qui ont repris très rapidement. Le plus de cette visite, les apéritifs bourguignons en haut de la tour qui ont connu un grand succès en 2019, seront de nouveau proposés à partir de fin juin (à partir de 20 euros). Idem pour les dégustations insolites des Jeudis vin (à partir de 30 euros). Pour autant, les réservations des créneaux horaires sont déjà possibles sur le site de Destination Dijon.

Autre classique qui tend déjà à redémarrer, le Dijon City Pass avec ses trois formules (de 24 heures à 72 heures, à partir de 25 euros) permettant de rayonner jusqu'à Nuits-Saint-Georges, Alise-Sainte-Reine ou encore Arc-et-Senans (Doubs). Avec une seule offre, les visiteurs peuvent «vivre de vraies expériences » comme des dégustations de vins.

Des animations pour tous les goûts


Ce sont pas moins de cinq nouveautés que Destination Dijon ajoute à son catalogue de propositions pour l'été 2020, accessibles à partir de fin juin. Un élargissement qui permet notamment de mieux prendre en compte les familles avec enfants. Alors que la construction de la Cité internationale de la gastronomie et du vin est en cours malgré une pause liée au confinement (voir notre reportage), Dijon souhaitait aussi développer la découverte du monde du vin. Les tarifs oscillent entre 10 euros (4 euros pour les enfants), 15 euros et 25 euros par personne.

Rallye en famille : visite ludique de petits groupes avec des enfants. Un jeu de piste grandeur nature ludique et dynamique sera à découvrir en étant guidé par un livret adapté aux enfants.

Parcours du cassis : convivialité et dégustations surprises pour découvrir les produits du cassis au-delà de la fameuse crème de cassis.

Atelier cocktail : dans un établissement partenaire, des spécialistes du cocktail accompagneront les participants pour mixer des produits locaux et déguster des boissons en toute convivialité.

Atelier dégustation des vins de Bourgogne : en haut de la tour Philippe le Bon, des dégustateurs expérimentés liés à des établissements partenaires interviendront pour accompagner la dégustation et présenter les Climats de Bourgogne labellisés par l'Unesco.

Atelier vins et fromages : les accords gustatifs seront abordés lors d'une dégustation portée par un établissement partenaire. Sans oublier l'histoire qui est associée aux différents vins et fromages de la région.

Une campagne pensée pour soutenir les acteurs du tourisme


Destination Dijon prépare également une grande campagne de communication principalement diffusée sur les médias sociaux axée sur «la proximité, le bien vivre et la gastronomie », c'est à dire les points forts de la ville tout «en privilégiant le côté convivial ». Post-confinement, l'office de tourisme souhaite approfondir le lien relationnel avec les visiteurs et la qualité des propositions.

La stratégie de cette campagne est de venir en relais des mesures de soutien économique prévues par la Ville de Dijon (lire le communiqué) : «on a voulu et pensé cette campagne en soutien de nos acteurs du tourisme » confirme la présidente de l'EPIC qui ajoute «on va essayer d'être les plus innovants et créatifs pour se détacher de la concurrence puisque tout le monde va être sur le même marché ».

«On continue d'être aux côtés de tous les acteurs du tourisme » indique-t-elle. Post-confinement, alors que le nombre de visiteurs reste très incertain, Sladan Zivkovic manifeste ainsi la préoccupation liée à la situation économique de ce secteur professionnel.

L'ambition est de favoriser la prolongation des durées de séjours en incitant les visiteurs de «prendre le temps de découvrir Dijon et les alentours » comme l'indique Sladana Zivkovic. De quoi donner envie de passer plusieurs nuitées dans la ville. Proximité, sérénité, convivialité, «un beau triptyque » que signale la présidente de Destination Dijon afin de faire vivre la saison estivale.

Jean-Christophe Tardivon