Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
16/03/2023 03:17
7965 lectures

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Le salon «Explore les métiers» est ouvert

«L’enjeu n’est plus tant de réussir dans la vie que de réussir sa vie en accord avec ses valeurs, en harmonie avec sa vie personnelle. La Région Bourgogne-Franche-Comté est garante de cette harmonie des vies», a déclaré Océane Charret-Godart lors de l'inauguration, ce mercredi 15 mars.
«Nous devons voir comment nous pouvons déconstruire les préjugés. Nous devons ouvrir le champ des possibles pour les jeunes filles comme pour les jeunes garçons», a affirmé Laëtitia Martinez.
L’inauguration du salon « Explore les métiers » s’est déroulée ce mercredi 15 mars en présence d’Océane Charret-Godard, vice-présidente de région en charge des lycées et de l’offre de formation, ainsi que Laetitia Martinez, vice-présidente de région en charge de l’enseignement supérieur et de l’égalité. Elles étaient accompagnées de la rectrice de la région académique, Nathalie Albert- Moretti, du recteur de l’académie de Dijon, Pierre N’Gahane ainsi que de la Présidente des Workskills France Florence Poivey. Le salon se trouve au parc des expositions de Dijon, il est le premier salon régional consacré à la découverte des métiers. 


« Explore les métiers » est une manifestation sur deux jours accueillant un large public (scolaires, demandeurs d’emploi, étudiants, jeunes, familles...), leur permettant de découvrir de manière ludique sept secteurs d’activités et une cinquantaine de métiers associés. Ce salon d’un genre nouveau s’appuie sur un concours se déroulant pour la première fois sous les yeux de plus de 5000 visiteurs : les 47es sélections régionales des Worldskills, événement célébrant l’excellence du geste professionnel. 

« EXPLORE LES MÉTIERS » accueille sur 25 000 m2 : 
- 7 pôles « métiers » : alimentation, automobile et engins, bâtiment et travaux publics, végétal, industrie, service, communication et numérique 
- 320 compétiteurs et 200 jurés 
- 100 animateurs pour présenter des gestes professionnels et l’information métiers 
- 16 ambassadeurs métiers 
- 60 guides pour assurer les visites des groupes

Les visiteurs peuvent à cette occasion observer et échanger avec les participants à la compétition et les ambassadeurs métiers, s’informer sur les cursus de formation, participer à des jeux et des quizz sur l’orientation, et même manipuler les matériaux et tester certains métiers. « Explorer les métiers », c’est le moyen d’ouvrir ses horizons, de susciter des vocations, de créer l’envie pour un métier inconnu ou méconnu.
L’entrée est libre et gratuite de 9h à 17h. Jusqu'au 16 mars.


Océane Charret-Godard

Vice-présidente de région en charge des lycées et de l'offre de formation
« Une page se tourne définitivement en BFC, une autre s’ouvre : bienvenue dans l’orientation du futur. Une orientation qui ne culpabilise pas, une orientation tout au long de la vie, une orientation qui rassure, où l’on teste et où on explore. Une orientation où l’on se projette virtuellement ou en vrai ! »

 « L’orientation du futur porte une vision incarnée dans cet événement « Explore les métiers » qui vous l’avez bien compris a comme support pédagogique cette grande compétition : Les 47èmes compétitions régionales des Worldskills. Nous avons choisi en Bourgogne-Franche-Comté d’en faire le plus grand événement régional dédié à la promotion des métiers. Cela à travers des parcours ludiques et pédagogiques pour plus de 5000 collégiens, lycéens, apprentis, étudiants, demandeurs d’emploi ou personnes en reconversion. »

« Nous avons conscience que pour les parents voire même les grands-parents des jeunes d’aujourd’hui les chemins de vie étaient tracés. Comme si on montait dans un TGV dont on connait à l’avance toutes les gares de passage. Aujourd’hui, les nouvelles générations sont davantage en situation de conduire une voiture tout en devant se débrouiller pour avoir le permis sans avoir l’adresse de destination : les métiers évoluent, de nouveaux apparaissent, la nécessaire transition écologique n’est plus une option, le besoin de sens est prépondérant dans la vie professionnelle…L’enjeu n’est plus tant de réussir dans la vie que de réussir sa vie en accord avec ses valeurs, en harmonie avec sa vie personnelle. La Région Bourgogne-Franche-Comté est garante de cette harmonie des vies, garante d’aller vers l’idéal tout en comprenant le réel. C’est avec cette conscience que nous agissons en Bourgogne-Franche-Comté. » 


Laetitia Martinez

Vice-présidente de région en charge de l'égalité et de l'enseignement supérieur 
« C’est important de parler aux jeunes pour deux raisons. La première c’est que les chiffres ont la peau dure. On sait que nous avons des métiers qui sont très majoritairement occupés par des femmes (comme par exemple les métiers du soin). À contrario, sur des métiers plus industriels nous avons une majorité d’hommes et nous avons du mal à féminiser ces métiers. Nous avons aussi des publics jeunes qui ne se sont pas forcément déjà posé la question de « Quels sont les métiers qui sont le plus largement fait pour moi ? » et qui ne se sont pas forcément posé la question de la mixité à l’intérieur des métiers et des formations. Ce salon est donc l’occasion de sensibiliser et interpeler. »

« Nous devons voir comment nous pouvons déconstruire les préjugés. Nous devons ouvrir le champ des possibles pour les jeunes filles comme pour les jeunes garçons. De l’industrie jusqu’à l’aide à la personne nous devons pouvoir nous projeter dans la gamme la plus vaste des métiers qui existent. Derrière il y a aussi des enjeux qui sont plus d’une nature économique. Nous parlons de métiers en tension, travailler sur la mixité et permettre à des jeunes filles de se projeter dans des métiers industriels qu’on dit majoritairement masculins c’est aussi pour des recruteurs ouvrir le champ des possibles et leur donner la possibilité d’ouvrir le recrutement sur un public nouveau. C’est donc extrêmement important.»

« Nous devons être très vigilant sur les métiers du numérique. Ma collègue Océane Charret-Godard le dit souvent : nous avons beaucoup de métiers qui n’existent pas aujourd’hui mais qui vont exister dans les années qui viennent et le numérique fait parti de secteur dans lequel c’est particulièrement vrai. Nous avons besoin d’avoir des femmes dans ces secteurs qui vont prendre de la place dans notre quotidien. Que ce soit dans la conception des algorithmes de demain, nous avons besoin d’une mixité de vision pour avoir un environnement qui convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Dans les années 70' il y avait autant d’informaticiennes que d’informaticiens. Et puis ces métiers ont pris de la place dans nos quotidiens et sont devenus majoritairement masculins. Les femmes représentent aujourd’hui 20% des métiers du numérique et elles occupent majoritairement des fonctions de communication ou administrative. Il y a un enjeu très fort et nous voulons emmener les femmes vers des métiers plus techniques comme du codage. 
Le premier juin nous allons clôturer le printemps de l’égalité avec un temps spécifique sur ce sujet là à Nevers. »

Texte et photographies
Manon Bollery

Remise de prix aux meilleurs jeunes professionnels de Bourgogne-Franche-Comté pour la sélection régionale des Worldskills





Infos-dijon.com - Mentions légales