Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
10/04/2024 22:03
19277 lectures

JUSTICE : Marie-Guite Dufay suspend la délégation régionale de Jamilah Habsaoui qui a été mise en examen pour «trafic de stupéfiants»

Ce mercredi 10 avril en fin de matinée, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté déclarait que «la lutte contre les trafics de drogue est capitale». Le soir, le procureur de la République d'Auxerre annonçait que Jamilah Habsaoui était mise en examen et placée en détention provisoire.
Actualisé : Ce jeudi, Marie-Guite Dufay a signalé que Nathalie Labosse reprenait la délégation à la ruralité.
«Cette affaire est extrêmement grave», a commenté Marie-Guite Dufay (PS), présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ce mercredi 10 avril 2024, à propos de l'enquête dans laquelle Jamilah Habsaoui (divers gauche), maire d'Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité, a été placée en garde à vue avec six autres personnes dont deux de ses frères, connus de la justice pour infraction à la législation sur les stupéfiants.

Le 7 avril dernier, dans le cadre d'une opération «Place nette», les gendarmes ont découvert au domicile familial 70 kg de résine de cannabis, un kg de cocaïne, 7.000 euros en espèce et une vingtaine de lingots d'or.


«L'enquête est en cours»


«La lutte contre les trafics de drogue est capitale», a réagi Marie-Guite Dufay, «les opérations d'envergure menées par le gouvernement sont nécessaires et bien menées».

«En tant que responsable politique de gauche, j'y suis très attentive», a-t-elle ajouté en évoquant le fait que Jérôme Durain (PS), président du principal groupe de la majorité régionale, préside également a commission d’enquête du Sénat sur l’impact du narcotrafic en France et les mesures à prendre pour y remédier (lire notre article).

«L'enquête est en cours», a souligné Marie-Guite Dufay, se refusant d'envisager, pour l'heure, tout retrait de délégation à la conseillère régionale, «je m'en tiens, à ce stade-là, à la présomption d'innocence».

Il est prévu que les personnes interpellées dont la garde à vue a été prolongée pour atteindre 72 heures soit présentées à un juge au tribunal d'Auxerre, ce mercredi en milieu de journée.

Jean-Christophe Tardivon

Six personnes mises en examen pour «trafic de stupéfiants»


Communiqué du procureur de la République d'Auxerre du 10 avril 2024 :

En octobre 2023, la brigade de recherches d'Avallon ouvrait une enquête préliminaire du chef de trafic de stupéfiants. Les investigations permettaient de mettre en cause deux frères de Madame Jamilah Habsaoui, maire de la commune d'Avallon, comme pouvant se livrer à l'achat et la revente de manière habituelle de produits stupéfiants à partir du domicile de leur soeur.

Le 7 avril 2024, une opération d'interpellation de sept individus, dont Madame Habsaoui, était menée. Des perquisitions étaient réalisées aux domiciles des personnes mises en cause ainsi que dans la pharmacie où travaille Madame Habsaoui et à la mairie d'Avallon.

Au total, étaient saisis :
-    70 kilogrammes de résine de cannabis et 983 grammes de cocaïne, principalement au domicile de Madame Habsaoui ;
-   7.143 euros en espèces ;
-    2 lingots d'or

Le 10 avril 2024, une information du chef de trafic de stupéfiants, commis à Avallon entre le 1er janvier 2023 et le 7 avril 2024, était ouverte par le parquet d'Auxerre. Dans ce cadre, six personnes qui avaient été placées en garde à vue étaient présentées devant un magistrat instructeur et mises en examen.

A l'issue des débats devant le juge des libertés et de la détention, cinq d'entre elles étaient placées en détention provisoire, dont Madame Jamilah Habsaoui, et une sous contrôle judiciaire.

Jamilah Habsaoui est également mise en retrait du groupe politique Notre Région par cœur


Communiqué du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté du 10 avril 2024 :

Réaction de Marie-Guite Dufay après le placement en détention provisoire de la maire d’Avallon Jamilah Habsaoui
Ce mercredi 10 avril, dans le cadre d’une information judiciaire du chef de trafic de stupéfiants, la maire d’Avallon, également conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté déléguée à la ruralité, Jamilah Habsaoui, a été mise en examen et placée en détention provisoire.

Suite à la communication de ces éléments par le parquet d’Auxerre, la Présidente de Région, Marie-Guite Dufay, déclare : « Je tiens en premier lieu à réaffirmer que la lutte contre les trafics de drogue est indispensable, et que je soutiens les opérations d’envergure qui sont aujourd’hui menées par le gouvernement.

Au regard de l’ampleur des saisies réalisées à Avallon par les services enquêteurs, chacun peut mesurer la gravité des faits. J’en appelle au respect de la présomption d’innocence, dont Jamilah Habsaoui doit bénéficier, au même titre que n’importe quel justiciable. J’en appelle, plus largement, au respect de sa personne, qui fait l’objet d’une campagne haineuse sur les réseaux sociaux ces derniers jours, souvent basée sur ses origines.

La ville d’Avallon, le département de l’Yonne et la Région, sont sous le choc. Il est de ma responsabilité, afin de préserver l’action régionale, de suspendre la délégation que j’avais confiée à Jamilah Habsaoui. Dans le même temps, en accord avec Jérôme Durain, président du groupe majoritaire auquel elle appartient au sein du conseil régional, j’acte sa mise en retrait de notre groupe politique. »

Marie-Guite Dufay se prépare à une session à haut risque politique


La Région Bourgogne-Franche-Comté souhaite «accélérer la décarbonation» de cinq aéroports


Le dossier de la Région Bourgogne-Franche-Comté sur la session du 11 avril 2024


Julien Odoul viole le règlement intérieur de l'assemblée régionale


Une plainte contre Julien Odoul et le RN pour avoir associé «immigration et viols» dans des «amalgames nauséabonds»


Un élu du Rassemblement national emploie un terme nazi en pleine session du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté





Infos-dijon.com - Mentions légales