Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
25/03/2024 11:18
4397 lectures

CÔTE-D'OR : «Le Département est présent, actif et engagé», déclare François Sauvadet

Les élus départementaux sont réunis en session, ce lundi 25 mars. Le président de la collectivité a indiqué que la Côte-d'Or obtenait le «meilleur résultat parmi les 18 Départements expérimentateurs» du RSA sous conditions d'activité.
Ce lundi 25 mars 2024, en présidant la session plénière, François Sauvadet débute son intervention en revenant sur l'agression survenue au collège Édouard Herriot (lire le communiqué), sur les mesures de sécurité prises par la collectivité (lire le communiqué) et le déplacement ministériel de Nicole Belloubet (lire notre article).


«Il faut continuer d'agir et continuer d'extrêmement vigilant», appuie-t-il au moment où la France a repassée le dispositif Vigipirate au niveau «urgence attentat» après l'attaque à Moscou.

«Tout cela traduit un climat social extrêmement tendu, avec en toile de fond un avenir économique très incertain dans le contexte international que nous connaissons et des déficits budgétaires de l’État très préoccupants», déclare François Sauvadet qui entend placer la session «sous le signe de l'esprit de responsabilité» : «on doit avoir des rassemblements autour des valeurs que nous avons en partage».

Les «résultats extrêmement encourageants» de l'expérimentation du RSA


En tant que président de l'Assemblée des Départements de France, François Sauvadet s'est entretenu avec le Premier ministre, le 14 février dernier (lire le communiqué). «La situation n'est pas tenable et tout effort supplémentaire serait insupportable», réagit-il, ce lundi, en demandant au gouvernement d'«arrêter de multiplier les annonces non financées» comme le transfert de l'allocation de solidarité spécifique vers le RSA, ce qui pourrait représenter 8 millions d'euros pour la collectivité en année pleine.

Le président du Département se félicite des «résultats extrêmement encourageants» de l'expérimentation du RSA sous conditions de 15 à 20 heures d'activité hebdomadaire puisque ce sont 291 bénéficiaires du RSA qui ont «retrouvé le chemin de l'emploi» dans les secteurs concernés, soit 16,8% des bénéficiaires contre une moyenne nationale d'environ 10%.

François Sauvadet souligne qu'il s'agit du «meilleur résultat parmi les 18 Départements expérimentateurs» et rappelle que 15 agents ont été recrutés pour tendre «une main ferme et solidaire» aux bénéficiaires.

En accompagnant «chacun pour sortir durablement des systèmes d'assistance et puisse vivre de son métier», «notre objectif doit être de les orienter vers les métiers en tension», précise-t-il, dont les métiers de la vigne, les métier du bois, les métiers de la vie comme la petite enfance ou l'accompagnement à domicile.

Maintien du tarif de deux euros des repas dans les collèges


Le président du Département évoque ensuite les mesures de pouvoir d'achat qui ont été prises à destination des classes moyennes et des travailleurs pauvres. Dans ce cadre, sera maintenu le tarif de deux euros par repas servi dans les collèges à 2 euros. Cependant, le coût de la mesure augmente, il atteindra 5,6 millions d'euros en 2025, soit un million d'euros de plus qu'en 2024.

«Ce choix préserve le pouvoir d'achat des familles», insiste François Sauvadet qui rappelle que la fréquentation a augmenté de 3,1% à la rentrée scolaire de  2023 après 5,5% à celle de 2022. Parallèlement, le gaspillage alimentaire a été réduit de 43% depuis l'instauration de la mesure.

François Sauvadet assure vouloir «renforcer l'approvisionnement local» des cantines des collèges pour passer de 50% à 80% de produits locaux dans les repas. Ainsi, 266.000 euros sont dédiés à favoriser le recours aux produits agréées «100% Côte-d'Or».

«Nous avons entendu le cri d'alarme des agriculteurs»


«Nous poursuivrons notre soutien au monde agricole», martèle le centriste dans le contexte du récent mouvement social des agriculteurs tout en indiquant «regretter le désengagement de la Région» concernant le domaine de la défense sanitaire.

«Nous avons entendu le cri d'alarme des agriculteurs. (…) La souveraineté alimentaire, c'est d'abord soutenir la production», ajoute-t-il en rappelant la présence de la collectivité au Salon de l'agriculture (lire notre article) et le développement de la marque Savoir-faire 100% Côte-d'Or (lire notre article).

Une future contractualisation avec Dijon


«On va continuer d'investir aux côtés des acteurs économiques et des communes», poursuit le président du Département, indiquant que 67% des marchés hors acquisition de logiciels sont assurés par des entreprises côte-d'oriennes.

François Sauvadet se dit «disponible» pour avancer sur une contractualisation avec Dijon – envisagée pour juin prochain – et avec Beaune.

«Le Département est présent, actif et engagé pour répondre aux interrogations que se posent beaucoup de nos compatriotes» revendique-t-il au moment où se tient à Paris une réunion sur «l'avenir des Département sous le joug de la calculatrice de Bercy».

Jean-Christophe Tardivon

Les principaux débats du conseil départemental du 25 mars



Infos-dijon.com - Mentions légales