Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
03/04/2024 12:27
5510 lectures

CÔTE-D'OR : Le point sur la mobilisation des services lors des intempéries

À Dijon, ce lundi 1er avril au soir, une famille de la rue de l'Île a été mise à l'abri face à la montée de l'Ouche. Un temps ralenti par 10 cm d'eau présents dans le tunnel de Blaisy-Bas, le trafic SNCF est désormais rétabli.
Actualisé ce mercredi midi : Une procédure accélérée de traitement des dossiers de reconnaissance de catastrophe naturelle a été mise en place par le ministère de l'Intérieur.
Communiqué de la préfecture de la Côte-d'Or du 1er avril 2024 :

Sous l’autorité du préfet de la Côte-d’Or, de nombreux effectifs sont engagés depuis la nuit dernière pour garantir la sécurité des habitants concernés par les conséquences des intempéries : ce sont en effet plus de 100 sapeurs pompiers avec 48 véhicules qui effectuent les interventions, appuyés par les services de la gendarmerie nationale et des agents de la préfecture et de la direction départementale des territoires.

Des bénévoles des associations de sécurité civile sont également mobilisés.


Les services de l’État travaillent en étroite concertation avec les communes et le conseil départemental.

=> 40 personnes ont été accueillies dans la salle Saint-Exupéry à Semur-en-Auxois et le plan communal de sauvegarde de la commune a été déclenché. La Croix-Rouge est présente sur place.

=> 18 personnes occupant 3 gîtes à BUFFON sont en cours d'évacuation par un hélicoptère Dragon accordé par le Centre opérationnel de Zone (COZ) au SDIS 21, la force du courant rendant dangereuse une évacuation par embarcation.

=> 12 personnes ont été évacuées du camping de la commune de Venarey-les-Laumes.

Les maires concernés sont pleinement mobilisés et en contact avec les services de secours. Les prévisions laissent entrevoir une décrue dans l’après-midi sur cette partie du département mais Météo France a décidé de placer le secteur de l’Armançon en alerte rouge pour aujourd’hui et demain.

Franck Robine, préfet de la Côte-d’Or, remercie tous les maires et tous les agents concernés pour leur engagement et assure la population de la mobilisation de l’ensemble des services en charge de la sécurité durant toute la durée de cet épisode.

Actualisé ce lundi soir :

150 sapeurs-pompiers ont réalisé une centaine d'interventions


«En Côte-d'Or, on a été mobilisé dans le début de la soirée [de dimanche] et pendant la nuit», a précisé le préfet de la Côte-d'Or Franck Robine, ce lundi 1er avril 2024, interrogé par Infos Dijon. «Météo France a d'abord placé en alerte orange le bassin de l'Armançon. Ça a concerné les villes de Vitteaux, de Semur-en-Auxois et de Montbard.»

Si la préfecture n'a pas eu à mettre en place un centre opérationnel d'urgence départemental, des contacts ont été établis avec les maires des principales communes concernées.

«Depuis [ce lundi après-midi], pour le bassin amont de l'Armançon, on assiste à la décrue», a-t-il ajouté. «Le passage en vigilance rouge concerne l'aval de l'Armançon et plutôt le département de l'Yonne.»

Une centaine d'interventions ont été réalisés dans 55 communes différentes. 150 sapeurs-pompiers ont été engagés. Une centaine de personnes ont été mises à l'abri.

L'attention se porte désormais sur l'Ouche à Dijon


«Notre attention est maintenant mobilisée sur Dijon puisque l'Ouche continue à monter avec, vraisemblablement, un point haut soit dans la nuit, soit demain matin», a signalé Franck Robine. «Les contacts sont établis avec la mairie de Dijon. Les riverains sont prévenus par l'équipe municipale. La situation nous mobilise mais est sous contrôle.»

Concernant une éventuelle caractérisation de catastrophe naturelle, il est nécessaire d'attendre le retrait des eaux.

«C'est malheureusement devenu une procédure bien rodée, à ce moment-là, on activera, en lien avec le gouvernement, la procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle», a ajouté le préfet. «Le principal apport de cette procédure est de permettre aux particuliers de déclarer leurs dégâts aux assureurs.»

Jean-Christophe Tardivon

Actualisé ce lundi en début de nuit :

Depuis le début de l’après-midi le bassin de l’Armançon est en décrue permettant une amélioration de la situation sur Semur-en-Auxois, Venarey-Les-Laumes et Montbard ainsi que toutes les communes environnantes.

Les précipitations ayant eu lieu sur le bassin de l'Ouche depuis dimanche ont en revanche provoqué une hausse des niveaux du cours d'eau qui va se poursuivre durant toute la nuit et jusqu’à demain matin tôt, notamment à Dijon.

Le service de prévision des crues prévoit des niveaux pouvant atteindre 3 mètres à 3 mètres 20 à la station de Plombières-lès-Dijon jusqu’au début de la nuit de mardi à mercredi.

La hausse des niveaux de l’Ouche peut générer des débordements et dommages sur l’ensemble du tronçon. C'est pourquoi la population présente dans ce secteur est appelée à la prudence.

Les services de la métropole dijonnaise sont pleinement mobilisés en lien étroit avec les services de l’État.

Actualisé ce mardi 2 avril 2024 :

Les personnes mises à l'abri ont quitté les centres d'accueil


La situation évoluant rapidement, le préfet de la Côte-d'Or Franck Robine a effectué un nouveau point de situation, ce mardi 2 avril.

À Dijon, l'Ouche a atteint son pic de 3,25 m, ce lundi à minuit. À Montbard, la Brenne a atteint 4,06 m et à Aisy-sur-Armançon, l'Armançon a atteint 2,89 m. Dans ces trois communes, les décrues de ces rivières sont en cours à des rythmes variables. En revanche, la Seine continue de monter dans le secteur de Châtillon-sur-Seine.

«La situation s'est améliorée comme prévu sur tout le secteur amont de l'Armançon», a donc constaté le préfet, «les difficultés sont pour l'aval, en particulier l'Yonne».

Les circulations sur 80 routes départementales ont été impactées par les crues et 10 étaient encore fermées, ce mardi matin (retrouver le détail sur Inforoute 21).

La centaine de personnes qui avaient été mises à l'abri dans des centres d'accueil à Semur-en-Auxois, Venarey-Les Laumes et Montbard sont soit retournées dans leur logement, soit hébergées dorénavant chez des membres de leur famille.

En revanche, à Dijon, une famille résidant rue de l'Île a été mise à l'abri, ce lundi soir, par les services municipaux.

Communiqué de la préfecture du 2 avril 2024 :

Intempéries en Côte-d'Or : point de situation à 18H30

Amélioration notable mais la vigilance reste de rigueur

Le département de la Côte-d'Or est repassé en vigilance orange « Crues ».

286 appels au SDIS 21 ont donné lieu à un déplacement des pompiers depuis dimanche 31 mars : 105 personnes ont été évacuées et 230 sont sinistrées.

Le SDIS est intervenu dans 98 communes mobilisant jusqu'à 150 sapeurs-pompiers au plus fort de l’événement (70 actuellement).

Des opérations ont encore été réalisées cet après-midi notamment à Genlis et Varanges.

Le CH la Chartreuse (Dijon) a été partiellement inondé au niveau de ses bâtiments administratifs mais sans évacuation.

Du côté de la gendarmerie, environ 45 militaires assurent une présence dans les secteurs de Châtillon/Seine, Venarey-les-Laumes, Semur, Montbard, Arnay-le-Duc, Bligny et Pouilly-en-Auxois (lien avec la population, respect des interdictions d'emprunter certaines routes, etc.).

Voici les niveaux de vigilance selon les secteurs concernés :

Pour en savoir plus : https://www.vigicrues.gouv.fr/

Vigilance rouge :

Armancon : la décrue se poursuit sur la partie côte-d'orienne du tronçon, qui reste cependant classé en rouge en raison des niveaux observés dans l'Yonne. La partie côte-d'orienne est très réduite, et se situe en aval de la confluence avec la Brenne, en limite du département.

Vigilance orange :

• Serein: classé en orange depuis ce matin, ce cours d'eau est en décrue
• Seine Amont : dans le secteur de Châtillon-sur Seine, les niveaux de la crue de 2018 vont être approchés. Météo France annonce une accalmie dans les prochaines 24h mais de nouvelles précipitations sont attendues pour les jours suivants.
• La Brenne : la baisse est amorcée à Montbard depuis la nuit de lundi à mardi. Elle restera faible ce mardi avec des niveaux toujours très élevés.
• L'Ouche : il s’agit d’une crue importante. Le pic de crue a été atteint lundi après-midi à l'amont du tronçon et en cours de nuit à Plombières-les-Dijon. La décrue se généralise sur l'ensemble du tronçon.

Vigilance jaune :

• Saône de la lanterne à l'Ognon : la Saône est en hausse depuis hier et provoque une faible crue avec des débordements localisés.
• Saône de l'Ognon au Doubs : les ondes de crue qui se sont formées sur l'amont de la Saône et ses affluents, notamment l'Ouche, se propagent depuis lundi à l'aval. Les niveaux seront orientés à la hausse durant les prochaines 24 h sur le tronçon de la Saône. Un maximum de 2.94 m est attendu alors que le niveau de crue est à 4.40 m.

Sont également surveillés :
• l'Ource : à Autricourt
• La Laigne : aux Riceys
• La Tille : à Arceaux, Cessey sur Tille et Champdôtre

Au niveau de la circulation routière, il est à noter 20 routes fermées :
Secteur Auxois-Morvan : 7
Secteur châtillonnais : 2
Secteur dijonnais : 6
Secteur Beaune : 2
Secteur Dijon : 3

On note aussi 80 routes inondées mais sur lesquelles il est possible de circuler avec prudence.

Communiqué du 3 avril 2024 :

Intempéries en Côte-d'Or : la décrue se poursuit - Point de situation à 11H00

Le département de la Côte-d'Or est toujours en vigilance orange « Crues ».
Voici les niveaux de vigilance selon les secteurs concernés :
Pour en savoir plus : https://www.vigicrues.gouv.fr/

Vigilance rouge :

• Armancon : Lente décrue. Le niveau reste élevé.

Vigilance orange :

• Serein : décrue ce jour depuis 12 heures
• Seine Amont : la décrue commence à s'amorcer mais les niveaux restent haut aujourd'hui
• La Brenne : décrue ralentie par les chutes de pluie de ce jour
• L'Ouche : la décrue se généralise sur l'amont du tronçon et se stabilise à l'aval.

Vigilance jaune :

• Saône de la lanterne à l'Ognon : les faibles pluies du jour auront peu d'impact sur la tendance à la hausse des hauteurs d'eau
• Saône de l'Ognon au Doubs : les ondes de crues sont généralisées sur l'ensemble du tronçon et les faibles pluies du jour seront sans conséquence. Le niveau est toujours en légère hausse à Auxonne avec une hauteur d'eau prévisible à 3,05 m sachant que le niveau de crue est à 4,40 m.

Sur le secteur de la Tille, une vigilance particulière prévaut compte-tenu de l'augmentation du niveau de l'eau. Les maires des communes concernées ont été alertés par la préfecture et sont mobilisés pour faire face à d'éventuels débordements.

A Champdôtre, le niveau de l'eau est monté jusqu'à 2m40. Le maire a donc ouvert dans la soirée une salle communale, avec l'appui de l'association départementale de sécurité civile, pour accueillir à titre préventif les habitants concernés. Pour autant la commune n'est pas inondée.

A Châtillon/Seine : le centre de secours a été partiellement inondé mais sans dégât. On constate une légère baisse des niveaux d'eau.

A Blaisy-Bas : 10 cm d'eau étant présents dans le tunnel ferroviaire, le trafic SNCF a donc été ralenti hier après-midi et cette nuit. Le trafic est désormais rétabli.

330 appels au SDIS 21 ont donné lieu à un déplacement des pompiers depuis dimanche 31 mars :
114 personnes ont été évacuées et 410 sont sinistrées.

Le SDIS est intervenu dans 111 communes mobilisant jusqu'à 150 sapeurs-pompiers au plus fort de l’événement (2 actuellement).

Au niveau de la circulation routière, il est à noter 20 routes fermées :
Secteur Auxois-Morvan : 7
Secteur châtillonnais : 2
Secteur dijonnais : 6
Secteur Beaune : 2
Secteur Dijon : 3

On note aussi 80 routes inondées mais sur lesquelles il est possible de circuler avec prudence.

Reconnaissance de catastrophe naturelle

Une procédure accélérée de traitement des dossiers de reconnaissance de catastrophe naturelle a été mise en place par le ministère de l'Intérieur.

Afin d'en bénéficier, les communes sinistrées doivent déposer leur demande d'ici vendredi 5 avril midi, pour qu'elle soit étudiée lors de la commission spéciale du mardi 9 avril.

Passé ce délai, elles pourront encore déposer une demande de reconnaissance, mais celle-ci sera traitée avec des délais plus longs.

Le dépôt de la demande de reconnaissance naturelle est une démarche indépendante des démarches que les particuliers doivent faire auprès de leur assurance.

Les communes ayant déjà déposé une demande n'ont pas besoin d'en déposer une nouvelle.

Pour déposer leur demande : https://www.icatnat.interieur.gouv.fr

Le point sur les crues en Bourgogne


Crue historique de l'Ouche dans le Dijonnais


Le centre hospitalier La Chartreuse est en partie inondé par l'Ouche





Photographies de l'intervention de Dragon 25 par le SDIS 21


Infos-dijon.com - Mentions légales