Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
03/08/2022 19:22
11594 lectures

DIJON : Des paniers anti-gaspi à la Cité de la Gastronomie

Les consommateurs «en proximité» peuvent bénéficier de fruits et légumes vendus au volume, ainsi que l'a présenté le responsable du primeur Le Charreton ce lundi 1er août.
Après la profusion des étalages lors de l'inauguration de la Cité internationale de la Gastronomie et du Vin du 6 mai dernier, les produits frais présentés dans les magasins du Village gastronomique ont été progressivement ajustés à la demande de la clientèle.

Toutefois, parce que les étals doivent être bien achalandés pour être attrayants et parce qu'il est relativement difficilement d'anticiper le comportement des consommateurs, il reste toujours un volet d'invendus.

Le Charreton participe à la lutte contre le gaspillage alimentaire


Une règlement impose aux produits carnés frais n'ayant pas trouvé preneur d'être orientés vers l'équarrissage. En revanche, les fruits et légumes peuvent trouver d'autres débouchés.


Ainsi, l'épicier le Charreton participe à la lutte contre le gaspillage alimentaire en proposant dans un premier temps des paniers anti-gaspi le lundi matin et, dans un second temps, en donnant les invendus à la Banque alimentaire de Bourgogne.

Attention, les approvisionnements étant de plus en plus en phase avec la demande des consommateurs, les fruits et légumes mis à disposition le lundi à 9 heures 30 sur le stand à l'extérieur du magasin trouvent de plus en plus rapidement preneurs.

Ce lundi 1er août 2022, dès l'ouverture des personnes intéressées étaient présentes et, à 9 heures 45, il ne restait plus rien. Le principe consiste à remplir un sachet avec des produits présentés. Le prix est fixé en fonction du volume du sachet et non au poids : 5, 10 ou 20 euros selon la taille.

«Un gage de qualité»


«Au lieu de remettre en frigo les produits qui ne sont pas vendables, on préfère en faire profiter les gens en proximité», a expliqué Franck Matrat, responsable du Charreton.

Le critère étant principalement l'aspect visuel du produit, la démarche vient pallier les conséquence d'une consommation exigeante : «tout ce qui est un peu abîmé est retiré, c'est un gage de qualité».

Depuis l'inauguration, l'offre du Charreton continue d'évoluer en se référant au modèle de consommation de nombreux Dijonnais, le marché des halles centrales, sans pour autant avoir la même clientèle.

Un nouveau fournisseur


Depuis le 6 mai dernier, les prix ont donc été revus à la baisse, certains ayant été divisés par deux. Si la qualité d'un produit est prise en compte dans son prix, les volumes commandés et la demande de réactivité du fournisseur jouent aussi.

Passée la phase cruciale de l'inauguration, l'entreprise a pu adapter son approvisionnement. Dorénavant, les Halles Mandar livrent le Charreton directement depuis Rungis.

Un prochain bar à jus


«On a de bons produits qu'on fait déguster», a signalé Franck Matrat, «on fait des salades, on fait de la citronnade».

Constatant une forte demande pour les jus de fruits et les smoothies pendant les vagues de chaleur, Le Charreton va conjuguer la satisfaction de la clientèle et la lutte contre le gaspillage alimentaire en développant un bar à jus pour «retravailler» les fruits et légumes.

Par ailleurs, du fait de la loi sur la valorisation des biodéchets, le Village gastronomique propose une solution de méthanisation aux commerçants de la Cité de la Gastronomie.

Jean-Christophe Tardivon

Le Charreton
Village gastronomique
Cité internationale de la Gastronomie et du Vin
Ouvert du lundi au samedi, de 9 heures 30 à 19 heures 30
et le dimanche, de 10 heures à 19 heures

La Cité de la Gastronomie surfe sur la tendance du food court


Le mystère des accords mets et vins se dévoile à la Cité de la Gastronomie


La nouvelle vie de l'apothicairerie de l'ancien hôpital


Les fourneaux de la Cuisine expérientielle montent en puissance


François Deseille récuse «le procès en prix» fait à la Cité de la Gastronomie


François Rebsamen interpelle Jérôme Seydoux sur la programmation du Pathé Dijon


Dijon Métropole a lancé sa stratégie de transition alimentaire































Infos-dijon.com - Mentions légales