Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
26/10/2023 08:53
19758 lectures

FOIRE DE DIJON : Le rapport sur la sécurité qui embarrasse la municipalité

Un bureau d'études consulté par la Ville de Dijon préconisait des études complémentaires concernant l'amiante ainsi que des travaux portant sur l'alimentation électrique et la ventilation du parc des expositions. La lecture de son rapport interroge.
Dans le cadre du renouvellement de la délégation de service public pour exploiter le parc des expositions et le palais des congrès, précédemment attribuée à l'association Dijon Congrexpo, la Ville de Dijon a commandé un rapport sur la sécurité des bâtiments afin d'informer les différents candidats à l'appel d'offres se déroulant en 2022.

Finalement, l'appel d'offres a été annulé par la Ville de Dijon qui a constitué une société publique locale afin d'exploiter l'équipement dont elle est propriétaire. Depuis le 16 avril dernier, Dijon Bourgogne Events prépare ainsi sa première Foire internationale et gastronomique qui se déroulera du 1er au 12 novembre prochains.


L'intérêt de ce rapport est également de nourrir la réflexion de la municipalité sur les travaux à réaliser, non seulement pour sécuriser l'équipement mais également pour le moderniser. François Rebsamen (PS, FP), maire de Dijon, a plusieurs fois indiqué l'estimation, encore approximative, de 42 millions d'euros pour déconstruire le Hall 1, reconstruire un nouveau bâtiment et rénover le Hall 2.

L'état de la toiture en question


Infos Dijon s'est procuré ce rapport, postérieur au premier semestre 2021, établi par le bureau d'études et ingénierie B27-AI, ayant une antenne à Dijon. Il détaille notamment l'état du bâti des halls 1 et 2, les plus anciens.

Mis en service en 1956, le Hall 1 constituait alors le plus grand bâtiment d'Europe sans pilier. Il a été dessiné par Roger-Martin Barade, architecte du département de la Côte-d'Or.

Il présente une surface de 12.000 m² et peut accueillir jusqu'à 12.240 personnes. La surface du Hall 2 est de 5.800 m², les jauges sont de 5.000 personnes au rez-de-chaussée et 5.400 personnes au premier étage.

S'appuyant sur des documents en possession de la Ville de Dijon, le bureau B27-AI préconise de faire réaliser de nouveaux diagnostics concernant l'état de la charpente et de la couverture du Hall 1 afin d'envisager la réfection et l'isolation de cette dernière, la présence éventuelle d'amiante faute de dossier technique amiante «pourtant obligatoire depuis 2002», le risque d'exposition au plomb, les consommations énergétiques, l'approvisionnement en eau potable ou encore l'état des lignes électriques alimentant le site.

Des tableaux électriques  «vétustes et dangereux»


Sans attendre ces constats, le cabinet B27-AI préconise, sans surprise, le changement des luminaires pour des ampoules à LED. Plus étonnant, il constate que, dans le Hall 1, des luminaires sont actuellement installés «en sous face de chacune des lignes de poutre en très grande hauteur» alors que «ce type de luminaires n'est pas adapté pour être installé dans cette configuration».

Côté électricité, le rapport avance de façon plus surprenante que deux tableaux généraux basse tension (TGBT) sont «vétustes et dangereux» : «Lors du passage du bureau de contrôle, un avis défavorable devrait être formulé car un risque d'électrocution important est présent en cas d'intervention à proximité du TGBT sous tension».

Sont également préconisés une «vérification complète» des transformateurs datant des années 2000 et «un contrôle de terre».

Le rapport enfonce le clou à propos de neuf lignes d'alimentation de 160 ampères, «enterrés au sol» et situées «dans des regards protégés par des planches en bois», qui plus est «accessibles sans verrouillage», et «dans le même regard que les arrivées d'eau». Conclusion : «Ces lignes de 160 ampères sont très dangereuses».

Le bureau B27-AI préconise donc la création d'autant de caniveaux que de lignes 160 ampères pour recevoir des gaines préfabriquées complétées par des coffrets pour la protection des personnes.

Des ventilations «très en dessous» de leur débit normal


En reprenant un rapport datant de juin 2021 et portant sur les ventilations du Hall 2, le bureau B27-AI souligne que certaines centrales de traitement de l'air fonctionnaient «très en dessous» de leur débit normal.

Le diagnostic du désenfumage du Hall 1, remontant au 19 juillet 2010, pointait la «non-conformité des surfaces de désenfumage au regard des règles actuelles» bien que la hauteur du bâtiment permette de «l'exploiter en sécurité».

Dans le Hall 2, les surfaces de désenfumage présentaient une «non-conformité» aux règles d'alors.

B27-AI préconise donc d'«améliorer le soufflage» de centrales de traitement de l'air et de mettre en place «une ventilation air neuf» dans le Hall 1, sans oublier de l'asservir à «des sondes de CO2 à hauteur d'homme».

Une première estimation des travaux de 10 millions d'euros


Le cabinet B27-AI a procédé également à une estimation du coût de ces travaux de sécurisation ainsi que de mise aux normes pour l'accessibilité aux personnes en situation de handicap, accompagnés de réfection de parkings et du sol du Hall 1, pour arriver à une enveloppe avoisinant 10 millions d'euros.

La Ville de Dijon a-t-elle suivi l'ensemble des préconisations ? La municipalité a-t-elle réalisé les travaux pour la Foire de Dijon 2023 ? En date de ce jeudi 26 octobre 2023, malgré plusieurs relances, ni la municipalité, propriétaire du site, ni Dijon Bourgogne Events, exploitant de l'équipement, n'ont répondu aux sollicitations d'Infos Dijon.

Le seul détail donné par François Rebsamen, le 27 septembre dernier, en présentant la prochaine édition de la Foire de Dijon, est que la mezzanine du fond du Hall 1 avait été déconstruite pour des raisons de sécurité tenant à la stabilité du béton, la galerie nord était effectivement fermée depuis la fin 2021.

Jean-Christophe Tardivon

Les organisateurs de la Foire de Dijon revendiquent 154.000 visiteurs lors de l'édition 2023


Les stands de la Foire de Dijon sous toutes les facettes


Une inauguration de la Foire de Dijon qui fleure bon le terroir


Le 27 septembre, François Rebsamen promet «une Foire plus festive, plus surprenante, plus savoureuse» en 2023


Le 20 mars, La Ville de Dijon crée la SPL Dijon Bourgogne Events pour exploiter le parc des expositions


Le 30 janvier, François Rebsamen envisage de créer une société publique locale pour exploiter le parc des expositions



Infos-dijon.com - Mentions légales